www.mumnet.com

Trop gros pour le fret ferroviaire

Cargaison surdimensionnée : ce transport de la Chine au Kazakhstan a dû passer par la route

Militzer & Münch a transporté des caisses en bois hors gabarit, d’un poids total d’environ 28 300 kilogrammes, de Shanghai, en Chine, à Almaty, au Kazakhstan. Elles étaient beaucoup trop imposantes pour le transport ferroviaire – mais Militzer & Münch a trouvé la solution parfaite pour transporter ces systèmes de ventilateurs pour transformateurs immenses.

Depuis l’été dernier, Militzer & Münch Chine gère des transports réguliers par voie ferrée de la Chine à l’Allemagne pour une entreprise allemande réputée spécialisée dans la technologie. C’est pour cette raison que le client a également demandé à Militzer & Münch de transporter des ventilateurs d’armoire de transformateurs et des armoires à cellules de la Chine vers le Kazakhstan. Il était également prévu qu’ils soient transportés par le rail, mais, en raison d’une modification des réglementations, le fret ferroviaire est devenu impossible.

« Nous avons dû expliquer au client que les nouvelles réglementations ferroviaires chinoises qui sont entrées en vigueur en janvier 2019 ne permettaient pas le transport de cargaisons hors gabarit par voie ferrée », explique Glenn Bai, directeur général de Militzer & Münch Chine. « Par conséquent, nos collègues des différentes agences de Militzer & Münch ont coopéré pour proposer une autre solution au client. »

C’est parti : chargement du camion à Shanghai

Rester au sec : la remorque du camion avec une protection contre la pluie

Le camion comme moyen de transport alternatif

Le résultat : Militzer & Münch a livré le fret en chargement complet de camion (FTL). C’est l’agence de Militzer & Münch à Urumqi dans le nord-ouest de la Chine qui a rendu cette solution possible. Située près de la frontière avec le Kazakhstan, cette agence a rempli les conditions nécessaires au transport, car la cargaison devait être transbordée par Militzer & Münch à Khorgos, au Kazakhstan, à la frontière avec la Chine. La raison : les camions chinois n’ont pas d’autorisation de transport dans les pays de la CEI. Grâce à leur situation proche de Khorgos, nos collègues de l’agence d’Urumqi ont pu s’occuper du processus de transbordement sur place.

Les avantages de la coopération

Trois collègues de Militzer & Münch ont travaillé en étroite collaboration pour réaliser l’ensemble du transport : Kaka Xu, responsable de comptes de M&M Chine pour les entreprises spécialisées dans la technologie, Anna Elcheva, responsable du développement commercial Russie et CEI chez Militzer & Münch et Guanghua Nie, responsable de l’agence d’Urumqi. Ces trois collègues ont également apporté leur contribution grâce à leurs connaissances locales utiles, notamment en ce qui concerne le dédouanement. En tout et pour tout, le transport n’a duré que 14 jours.

« Notre avantage chez Militzer & Münch, c’est que nous avons de nombreuses agences dans plusieurs pays le long de la Nouvelle route de la soie », indique Glenn Bai. « Sans cela, le transport de cette cargaison surdimensionnée par camion n’aurait pas été possible. »