www.mumnet.com

« Nos employés constituent notre atout le plus important »

Dans certaines régions, Militzer & Münch connaît une croissance malgré la pandémie

Après plus d’un an de pandémie, le groupe Militzer & Münch regarde l’année 2020 avec un sentiment de satisfaction global. Les résultats de chaque région varient, mais une chose est sûre : les employés se sont dévoués pour relever les défis, petits ou grands, avec créativité et toujours rester à l’écoute de leurs clients.

L’exercice financier 2020 du groupe Militzer & Münch a été, dans son ensemble, satisfaisant. « Le terme ‘contrasté’ résume assez bien l’année dernière », déclare Alexei Kovalenko, directeur financier de TransInvest et Militzer & Münch, et porte-parole de la direction du groupe Militzer & Münch. « À l’exception du printemps, et notamment du mois d’avril, qui a été marqué par de nombreuses incertitudes dues à la situation complètement nouvelle, le reste de l’année s’est déroulé essentiellement selon nos attentes. » Entre autres, le développement des activités a été positif en Europe de l’Ouest, notamment en France et en Allemagne, ainsi qu’au Maghreb.

Les équipes de Militzer & Münch dans chaque pays ont joué un rôle significatif dans ce développement. « Ces derniers mois nous ont confirmé une fois de plus que nos employés constituent notre atout le plus important », explique Alexei Kovalenko. « À l’exception des conditions imposées par les gouvernements, le développement est étroitement lié à nos collègues sur place. La direction locale a souvent fait un excellent travail dans la communication des mesures temporaires et nécessaires, comme le chômage partiel, et les équipes l’ont accepté – c’était fondamental pour pouvoir continuer de s’imposer à l’avenir. »

En outre, les conditions politico-économiques dans certains pays ont été favorables, surtout en France et en Allemagne, et Militzer & Münch a bénéficié du soutien gouvernemental. « En Allemagne, nous avons eu des semaines difficiles lors du deuxième trimestre dans tous les secteurs d’activité », indique Holger Seehusen, membre de la direction du groupe M&M et directeur général de M&M air sea cargo GmbH. « L’option du chômage partiel a été importante pour l’organisation nationale allemande, et notre équipe a entièrement soutenu cette décision. » En Asie centrale, par exemple, les gouvernements n’ont pas apporté un tel soutien, ce qui a rendu la situation bien plus difficile. Militzer & Münch y est active dans le secteur du projet, entre autres, mais celui-ci a considérablement diminué pendant la pandémie. « L’Asie centrale a été et va être fortement ébranlée par la pandémie », ajoute Alexei Kovalenko. « Cependant, nous sommes certains que la situation s’améliorera à nouveau et nous nous attendons toujours à de grandes opportunités dans le secteur du projet le long de la Nouvelle route de la soie. »

Des signaux positifs envoyés par les industries

Après une légère baisse, la demande des clients dans le domaine de l’automobile avait déjà repris en 2020. Dans les secteurs du textile et de la cosmétique, Militzer & Münch n’a connu que de petites diminutions de la demande en transport. « Nos attentes en matière d’augmentation de la demande étaient peut-être un peu trop élevées par rapport à ce qui s’est finalement produit, surtout pour les produits cosmétiques et d’hygiène », révèle Holger Seehusen. « Nous avons un exemple positif dans la bonne coopération entre les équipes de Chine et d’Allemagne pour le transport de matériel de protection contre le coronavirus. »

L’Asie bénéficie également de l’activité du commerce en ligne, ce qui se remarque particulièrement chez EMEX, le service de messagerie et de courrier exprès du Kazakhstan – un développement déjà apparent en 2020 qui s’est poursuivi au premier trimestre de l’année 2021. Le premier trimestre de l’année 2021 a été bon dans toutes les régions de M&M, tandis que les organisations nationales asiatiques ont encore besoin de se rattraper davantage que leurs homologues européens.

Dans certaines régions, les signes pointent même vers une croissance : l’ancienne délégation en Malaisie est devenue une organisation nationale à part entière sous la forme d’une coentreprise. Militzer & Münch France a racheté ITP et ITPL, des entreprises de LPS Group (Logistique et Prestations de Services), afin de renforcer encore davantage les activités au Maghreb. À Vienne, en Autriche, Militzer & Münch est représentée par sa propre agence depuis le mois d’octobre 2020. Et la coentreprise en Serbie se développe également de manière prometteuse. « 2020 a été la première année complète de travail pour cette équipe très motivée », souligne Alexei Kovalenko. « Grâce à ce bon développement, nous avons décidé en mars 2021 d’acquérir la propriété que nous louions déjà avec 10 000 m² d’entrepôt et 3 000 m² de bureaux à Dobanovci, près de Belgrade, ce qui permet à Militzer & Münch Serbie d’avoir encore plus d’espace pour croître. »

Prêts à faire des efforts supplémentaires

Le groupe Militzer & Münch a toujours été souple et la pandémie l’a de nouveau confirmé. Lorsque les activités étaient autorisées, des options de télétravail ont été créées très rapidement, avec la contribution des équipes de TI locales et de l’équipe de TI centrale à Hof. Certains sites ont choisi un modèle de rotation afin de s’assurer que le personnel n’était jamais au complet dans les bureaux.

Cependant, pour les équipes de ventes, notamment, la pandémie accompagnée de ses nombreuses restrictions a posé un défi. « Parfois, le contact direct avec les clients était impossible et ce n’est pas facile de faire des réunions uniquement en ligne, que ce soit pour les transitaires ou leurs clients », raconte Holger Seehusen. « La créativité des employés dans leur relation avec les clients a montré que même dans les moments difficiles, ils sont motivés pour faire des efforts supplémentaires afin d’être toujours proches de leurs clients et comprendre leurs besoins. » Et ils ont fait preuve de beaucoup de souplesse : les conférences téléphoniques lancées sans préavis dans différents pays et fuseaux horaires se sont très bien passées – la preuve qu’un échange intense et efficace est également possible par voie numérique.

Il est plus facile en temps de pandémie d’entretenir les relations avec les clients que de récupérer de nouveaux clients, mais Militzer & Münch était déjà bien positionnée avant la pandémie et a pu s’appuyer sur ses contacts existants. Ainsi, le segment Rail chez M&M air sea cargo GmbH, par exemple, s’est bien développé en collaboration avec InterRail Group. Le relativement nouveau service dédié aux projets à Düsseldorf s’est également imposé et a réalisé des expéditions de projet passionnantes, dont du post-transport jusqu’à l’arrière-pays dans un très court délai. Compte tenu de ce développement positif des activités, Militzer & Münch a décidé de rejoindre le réseau international Atlas Breakbulk Alliance (ABA), dont les membres sont des transitaires qui se concentrent ici uniquement sur les expéditions de projet. Ainsi, la participation au salon professionnel Breakbulk Europe, qui, nous l’espérons, aura lieu l’année prochaine, est indispensable !

Alexei Kovalenko, directeur financier TransInvest et Militzer & Münch et porte-parole de la direction du groupe Militzer & Münch

Holger Seehusen, membre de la direction du groupe Militzer & Münch et directeur général de M&M air sea cargo GmbH