www.mumnet.com

Des silos à grains pour la Tanzanie

Une expérience précieuse sur une nouvelle ligne

Militzer & Münch Pologne a obtenu un contrat extraordinaire l’hiver dernier. L’équipe M&M polonaise travaille sur une très grosse commande de livraison de silos à grains en Tanzanie dans le cadre d’un projet du gouvernement. Les négociations contractuelles intensives avec le client ont duré presque un an. Les exigences logistiques et légales ont représenté un défi pour l’expertise de l’ensemble de l’équipe.

En novembre 2018, l’équipe de Militzer & Münch en Pologne a signé un contrat pour la livraison de près de 200 conteneurs avec des silos à grains destinés à la Tanzanie. Les silos à grains protègent les récoltes des organismes nuisibles et de la putréfaction ; ils peuvent ainsi, sur le long terme, contribuer à combattre la faim et la malnutrition dans ce pays d’Afrique de l’Est.

« Le client n’avait jamais auparavant géré de fret maritime – et, bien entendu, jamais sur cette ligne », explique Artur Wojtczak, directeur des ventes de M&M air sea cargo S.A. « Étant donné qu’il s’agissait d’un gros projet, il a reçu plusieurs devis puis il a pris beaucoup de temps pour y réfléchir. Au bout du compte, nos conseils et notre expertise l’ont convaincu, et il a attribué le contrat à notre équipe pour ce projet. »

Anna Kiczak, Directrice du Développement Commercial, a dirigé les négociations contractuelles. 

Nouvelle destination et exigences strictes

Artur Wojtczak et ses collègues de Wrocław, en Pologne, ont montré leur pleine détermination à remporter cet appel d’offres. « Notre responsable du développement Anna Kiczak a présenté notre portefeuille de services au client », déclare Artur Wojtczak. «  Elle a été chargée des négociations qui ont duré près d’une année entière. » Les exigences et réglementations strictes du gouvernement ont, entre autres, prolongé les négociations. L’équipe a dû les passer en revue de manière détaillée afin de ne rien oublier. « La Tanzanie est une destination complètement nouvelle pour Militzer & Münch », ajoute Artur Wojtczak. « Il s’agit d’une nouvelle expérience précieuse pour toute l’équipe. Nous avons déjà appris beaucoup rien qu’en préparant le projet. »

Une équipe solide

Les membres de l’équipe se sont familiarisés de manière intensive avec les normes locales. « Puis, notre collègue Arkadiusz Kant a négocié les meilleures conditions possibles de coopération avec les agents africains », déclare Artur Wojtczak. « Il a passé plusieurs années au Kenya et était donc l’interlocuteur idéal. »

La participation du responsable principal du développement et expert du fret maritime Paweł Szelest était aussi absolument essentielle. « Avec Anna Kiczak, il a travaillé sur les détails du contrat. Notre conseiller juridique nous a aidés pour les questions juridiques. »

En décembre, les cinq premiers conteneurs ont été expédiés. Entre-temps, l’équipe a déjà réussi à livrer la majeure partie du volume du projet, avec l’aide d’Oksana Deveterykova, agent d’exploitation chez Militzer & Münch Pologne.

Il est prévu que le projet se termine au premier trimestre de l’année 2020 – lorsque les 200 conteneurs environ auront atteint la Tanzanie. Le projet bénéficie du professionnalisme et de l’expertise de tous les collègues impliqués. « Cette destination représente un tout nouveau territoire pour l’équipe – et les collègues font un excellent travail. Ils étaient prêts dès le début à relever ce nouveau défi. Et notre client peut les contacter 24 h /24 7 j /7. Ce dévouement sans faille intéresse bien entendu des clients de secteurs similaires ou avec des destinations d’exportation similaires. »

Coopération au développement de la Tanzanie

Outre les sécheresses et les mauvaises récoltes, le stockage inapproprié des céréales comme le millet et le maïs fait partie des principales causes de la faim en Tanzanie. Les pertes après la récolte s’élèvent souvent à près de 50 pour cent. Cette situation oblige les familles et fermiers de Tanzanie à faire la transition avec la récolte suivante en payant de la nourriture au prix fort, ce qui les endette.

Certains gouvernements et organisations s’engagent actuellement à améliorer la culture de céréales et les stratégies économiques en Tanzanie. Dans le cadre de ces projets, des silos à grains sont envoyés en Tanzanie, et des artisans tanzaniens apprennent à construire des silos à partir de feuille de zinc. Ces mesures aident les familles et fermiers à mieux subsister à partir de leurs propres productions céréalières et à vendre leur stock excédentaire en faisant un profit sur le long terme. Ce qui leur permet alors d’investir dans l’éducation de leurs enfants.