www.mumnet.com

Des trafics réguliers à destination du Maghreb

Transports hebdomadaires vers le Maroc et la Tunisie

La filiale turque Militzer & Münch propose à présent des trafics réguliers aux clients qui exportent vers le Maghreb. Chaque vendredi et samedi, l’équipe transporte des produits textiles et des cargaisons pour d’autres secteurs industriels vers le Maroc et la Tunisie. Le fret est consolidé à Istanbul, mais les produits viennent de l’ensemble de la Turquie.

« Pour l’instant, nous transportons principalement des produits textiles vers les pays du Maghreb, c’est-à-dire des tissus, des fils à coudre, des fermetures Éclair et des boutons », indique Alex Sandalcidis, directeur général adjoint de Militzer & Münch Turquie. « C’est l’un des plus grands secteurs exportateurs de Turquie. Mais, sur cette ligne, nous proposons également du transport à tous les autres secteurs, comme, par exemple, l’industrie automobile. »

Exportations en provenance de l’ensemble de la Turquie

« De nombreuses commandes sont destinées au Maroc et à la Tunisie, et nous expédions de plus en plus vers Oran, en Algérie », explique Alex Sandalcidis. « Les marchandises sont récupérées au niveau de multiples points d’origine en Turquie et sont transportées jusqu’à Istanbul. Nous les préparons ensuite à l’exportation dans nos nouvelles installations de logistique. Chaque vendredi et samedi, nous acheminons par camion le fret consolidé jusqu’à Vitrolles ou Lyon, nos centres de transbordement français pour les trafics avec le Maghreb. »

Alex Sandalcidis et son équipe coopèrent étroitement avec leurs collègues de Militzer & Münch en France, au Maroc et en Tunisie pour ces transports. « Dans la plupart des cas, les marchandises ne sont pas pré-triées en fonction de leur destination – ce sont nos collègues de Militzer & Münch France qui font le tri », déclare Alex Sandalcidis. « Puis, commence la dernière partie du transport. Nous transportons les cargaisons destinées au Maroc via Algésiras, en Espagne, jusqu’à nos collègues de Tanger et Casablanca ; ensuite, ils les livrent à leurs destinations finales à Rabat, Meknès, Fès et d’autres villes marocaines. »




Via un navire roulier à destination de la Tunisie

Les cargaisons devant atteindre la Tunisie sont transportées jusqu’aux ports de Radès et Sousse via un navire roulier (voir l’encadré). « À partir de là, nous les transportons en porte-à-porte jusqu’à leurs destinations », précise Alex Sandalcidis. « Le dédouanement est effectué par les destinataires. » Les transports ne durent généralement que dix jours. Sur le trajet du retour, les camions acheminent des marchandises jusqu’à la France.

Le navire roulier, ou ro-ro, en bref

Ro-ro est une abréviation du terme de logistique anglais « roll on – roll off », qui correspond à un système permettant aux camions/remorques et wagons chargés de rouler sur le navire. Cette option de transport est relativement rapide et souple. De plus, elle économise du fret étant donné qu’il n’y a pas de transbordement dans le port.

Les navires rouliers classiques sont spécifiquement conçus pour faire office de ferries transportant des véhicules sur roue chargés de marchandises. Leur plateforme de chargement s’étend sur toute la longueur du navire ; pour le chargement et le déchargement, les camions ou wagons peuvent être conduits directement sur ou hors du bateau via des ouvertures à la proue, sur le côté ou à la poupe. Les navires appelés ConRo transportent des conteneurs en plus des camions et des wagons.