www.mumnet.com

Une usine sur la mer

Transport d’un broyeur à cylindres de la Belgique jusqu’à l’Inde

Le transport d’une usine entière par la mer, de la Belgique jusqu’à l’Inde est un projet inhabituel même pour l’équipe expérimentée de Militzer & Münch en Allemagne. En outre, de nombreux composants de l’usine sont démontés juste avant le transport, ce qui laisse peu de temps pour communiquer les dimensions et le degré de salissure de la cargaison à la compagnie maritime... et savoir ainsi si la cargaison a le droit de monter à bord.

La demande en bentonite, une roche utilisée, entre autres, dans la construction, comme additif alimentaire ou dans les cosmétiques, a explosé en Inde. Un fournisseur indien de ce matériau de premier plan a par conséquent décidé de démonter une usine, un broyeur à cylindres, aux Pays-Bas pour la réassembler en Inde.

Le projet comprend plusieurs étapes : un transitaire apporte les pièces des Pays-Bas jusqu’au port d’Anvers, en Belgique. Militzer & Münch prend le relais à partir de là pour le transport par voie maritime jusqu’au port de destination. Le prestataire de services logistiques transporte la plupart des composants de l’usine jusqu’à Mundra, en Inde. De nombreuses expéditions sont nécessaires pour transporter l’ensemble de l’usine. Le projet a démarré au mois d’août 2020.

Solutions rapides

« Habituellement, les transports de ce type ne nous posent pas beaucoup de problèmes », explique Marco Fischer, directeur de l’exploitation pour le fret maritime et la logistique de projet chez Militzer & Münch. « Cependant, de nombreux composants ne sont démontés que peu de temps avant leur départ par camion. » C’est pour cette raison qu’il y a souvent des ajustements spontanés de la taille et du poids de la cargaison – et des solutions adaptées doivent être trouvées rapidement. L’équipe de Militzer & Münch reste ainsi en contact permanent avec la compagnie maritime afin de pouvoir communiquer les changements aussi rapidement que possible.

Les pièces font jusqu’à 4,2 mètres de largeur et 3,8 mètres de hauteur, ce qui les rend « hors gabarit », c’est-à-dire qu’elles dépassent les dimensions normales d’un conteneur. Afin d’utiliser la place à bord aussi efficacement que possible, les conteneurs sont précisément positionnés les uns contre les autres pendant le chargement. Le poids des conteneurs joue également un rôle primordial pendant le chargement. Les conteneurs lourds sont placés dans la partie inférieure du porte-conteneurs afin de garantir sa stabilité. « L’espace sur les bateaux est limité et ce type de cargaison n’est généralement pas transporté dans des conteneurs standard », indique Marco Fischer. « Il y a beaucoup d’informations que nous ne recevons que très peu de temps à l’avance. Il n’est par conséquent pas facile d’enregistrer les conteneurs auprès de la compagnie maritime à temps et de pouvoir les faire arrimer à bord. »

« Le capitaine du navire a le droit de refuser une cargaison s’il estime qu’elle est trop sale. »

Marco Fischer
Logistique de projet et fret maritime chez Militzer & Münch

Une solution (pas si) propre

Un autre défi pour l’équipe de Militzer & Münch : dans certains cas, les composants de l’usine sont très sales. Étant donné que la cargaison est expédiée immédiatement après le démontage, elle n’a pas le temps de nettoyer les pièces de l’usine. « Le capitaine du navire a le droit de refuser une cargaison s’il estime qu’elle est trop sale », souligne Marco Fischer. « Pour l’instant, aucun de nos conteneurs n’a été refusé, mais si cela devait arriver, nous trouverons une solution. » Une communication intensive avec la compagnie maritime et le client, ainsi que le savoir-faire pointu de l’équipe de Militzer & Münch, a déjà permis une gestion réussie des premières expéditions à la plus grande satisfaction du client.